Brousse 63

  • Brousse 63
  • Brousse 63
  • Brousse 63
  • Brousse 63
  • Brousse 63
  • Brousse 63
  • Brousse 63
  • Brousse 63

Accueil du site > Tourisme > Patrimoine local

Patrimoine local

La commune de Brousse n’a aucun bâtiment, monument ou objet répertorié par le service des Monuments Historiques. Mais on trouve 2 églises anciennes sur son territoire.

JPEG - 145.3 ko
chevet de l’église de Brousse
JPEG - 56.9 ko
flanc sud de l’église de Brousse

Église Saint-Martin à Brousse du XII°siècle, et du XV°siècle pour le chœur et le chevet (la portion au fond du bâtiment et qui abrite l’autel principal). La façade et tout le flanc sud qui donne sur la place du village (emplacement de l’ancien cimetière) sont une reconstruction (pour la façade) et un ajout (pour le bas-côté sud) du XIX°siècle.

JPEG - 52.2 ko
église de Montboissier

Église Saint-Julien à Montboissier, construite - ou reconstruite de fond en comble - en 1771. Une fois par an, en juin, y est exposée sa collection d’objets liturgiques, aux soins de la famille Rouvet ; avec notamment un rare reliquaire contenant des restes de Pierre le Vénérable, illustre abbé de Cluny au XIIème siècle, natif de Montboissier.

Comme partout en France les habitations ont été refaites entre 1860 et 1914. Ces constructions de pierre, et leur toit de tuiles canal ne sont pas sans charme. Perrier vigne Cependant, à l’état de vestiges, des témoignages du cadre de vie antérieur à cette grande reconstruction sont encore observables, à tout le moins discernables.

Comme le petit patrimoine présent sur les coudercs (terrain dégagé en propriété commune aux habitants des villages) : four à pain, mare, puits, fontaine, métier à ferrer les sabots des chevaux ou des vaches, croix et grand arbre (souvent planté en 1848).

JPEG - 94.9 ko
le four de Coupat, restauré
JPEG - 88.5 ko
un puits de Montboissier

Les traces de l’activité des moulins. Les 2 ruisseaux jamais à sec , l’Ailloux et le Miodet furent aménagés, leurs eaux détournées et ralenties dans des béals pour faire tourner des moulins ; plus nombreux encore que les moulins à grains furent les moulins-foulons, utiles pour l’artisanat rural de tissage de toiles d’étamine (laine et chanvre), actif jusqu’au milieu du XIX°siècle.

Et des témoins des deux modèles de maisons qui co-existèrent :

- celui avec bergerie au rez-de-chaussée, salle à l’étage et escalier extérieur

JPEG - 77.3 ko
maison à Yssard
JPEG - 91.8 ko
à Montboissier
JPEG - 61.7 ko
à Brousse recto
JPEG - 55.1 ko
à Brousse verso
JPEG - 75.7 ko
à Guimot



- celui de la ferme d’un bloc tout en rez-de-chaussée : la chaumière - habitat, grange et étable ou bergerie -.

JPEG - 75 ko
pignon de chaumière au Champel
JPEG - 89.6 ko
pignon de chaumière à Bouteix


JPEG - 107.6 ko
murs de chaumière à Montméat
JPEG - 829.1 ko
le frêne du couderc des Bongats

Enfin le site de Montboissier en lui-même est évocateur. Le neck basaltique est aujourd’hui réduit de moitié par une carrière et se présente comme vu en coupe. Mais la pente créée à son pied par l’érosion millénaire pouvait faire un parfait glacis de protection pour un château fort et fut certainement déterminante pour une installation seigneuriale en ce lieu. Le village - de chaumières autrefois ! - s’est placé à l’abri du vent dominant d’Ouest derrière la butte basaltique et son château.

JPEG - 93.6 ko
le tallus de Montboissier
JPEG - 112.9 ko
Montboissier vu du sud
JPEG - 97.8 ko
Montboissier vu du nord
JPEG - 107.1 ko
Montboissier vu de l’est


Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP